Accueil » Découvrir » Histoire et Patrimoine

Histoire et Patrimoine

Cabanac et Villagrains …

La commune qui connaît depuis quelques années une forte expansion démographique, pas moins de 2350 habitants en 2016 contre 1437 en 1999, a pour caractéristique d’être formée de deux villages CABANAC et VILLAGRAINS, distants de 6 kms.

Bien qu’il n’y ait qu’une mairie et plus qu’un seul groupe scolaire, tout est en double dans la commune : deux lavoirs, deux prisons, deux salles des fêtes et deux églises : Saint Martin de Cabanac qui est une église romane dans sa partie arrière et qui contient un remarquable chemin de croix et de magnifiques vitraux et Saint Jean de Villagrains.

Grâce à son ruisseau, le GAT-MORT, et à la clémence de son climat, la région a sans doute été habitée par l’homme dès la préhistoire. Des traces de présence humaine ont été relevées sur un site de CABANAC. En effet, au lieu dit Les PUJEAUX ou LES MOTTES, on trouve un amoncellement de terre et de pierres qu’il est assez difficile de dater (époque néolithique ou gallo-romaine).

Au XI siècle, CABANAC est aux mains de la Seigneurie de CABANAC, puis des Ségur-Cabanac, qui comptent parmi leurs descendants la très célèbre comtesse de Ségur. En 1549, le Seigneur de ST MAGNE vend ses terres de VILLAGRAINS au Comte de Ségur seigneur de CABANAC. Le centre de VILLAGRAINS à cette époque se trouvait au vieux bourg, le village s’était construit autour de la source aujourd’hui captée. Il y avait alors plusieurs maisons, une église et un cimetière.

Aujourd’hui il ne reste plus que des vestiges de ce village, seule reste une maison partiellement détruite. L’église a été démantelée, les maisons éboulées et le cimetière a disparu sous la végétation.

La création du réseau routier au 19ème siècle est entre autre à l’origine de la disparition du vieux bourg au profit du Haut-Villagrains (c’est à dire le village actuel). Le tracé des nouvelles routes ne passait pas par le vieux bourg de sorte que les habitants sont venus s’établir au Haut-Villagrains.

En 1879, l’église qui avait été abandonnée fut reconstruite au bourg actuel de VILLAGRAINS. Seule une cloche datée de 1544 subsiste encore.

Depuis la révolution, CABANAC et VILLAGRAINS forment une même commune : CABANAC & VILLAGRAINS. Etymologiquement, CABANAC est issu de l’ancien gallo-romain Cabaniacus ; VILLAGRAINS fait vraisemblablement référence à un ancien lieu de foire aux grains.

Les habitants s’appellent : les Cabanacais et Cabanacaises, les Villagrainais et Villagrainaises.
Cette commune forestière, dont les deux principales ressources économiques actuelles sont l’industrie du bois et l’extraction gravière, est dotée d’un Centre de Secours qui est composé de pompiers professionnels et volontaires.

Anticlinal de Villagrains

L’ANTICLINAL (ère secondaire, à la sortie du bourg de Villagrains) est référencé au patrimoine national géologique.

Les affleurements du Crétacé sont visibles, situés en proximité de la piste cyclable départementale et protégés par la Zone de Préemption des Espaces Naturels Sensibles (ZNPENS) en collaboration avec la Département de la Gironde.

Première découverte d’hoploscaphites au Gât-Mort

Une nouvelle découverte paléontologique à Villagrains

Depuis quatre ans, plusieurs études de Frédéric BORDESSOULE, paléontologue et vice-président de la Réserve Naturelle Géologique de Saucats-La Brède, ont permis de montrer le caractère remarquable de l’anticlinal de Villagrains.

En juin dernier, une nouvelle publication est venue enrichir nos connaissances du site. En effet, deux fragments particuliers d’ammonites ont été identifiés, une première dans cette zone.

Les mottes – site des Casterasses

Le site des Casterasses, aussi connu comme les Mottes, est fortement marqué dans le paysage par les reliefs significatifs de deux buttes, d’une plate-forme et de fossés périphériques…

Le phare aérien de Cabanac

En 1938, un phare aérien d’une portée de 50 kilomètres, s’élevait à 10 mètres au-dessus du sol tout près de Cabanac…

Découvrir le phare

LES DOCUMENTS


Aller au contenu principal